Yves Leblanc s'est successivement intéressé à la sculpture (Salon de Montrouge, 1994 puis à la peinture et aux installations (Salon de la Jeune peinture, Figuration critique et salon de mai au Grand Palais  de 95 à 2000). Agrégé Normalien, Yves leblanc enseigne le dessin dans une école supérieure de design à Paris.  Apres un passage à la Sorbonne (cours sur la perception) il s'est intéressé à la programmation et l' interactivité informatique, (Vidéoformes de Clermont). Puis retour à une pratique d'atelier avec la compagnie Demodocos pour laquelle il a fabriqué les masques et les costumes.

Parenthèse éditoriale après  2010 ("l'art du dessin en perspective") avec aussi un détour par le roman graphique.

Depuis 2015, Yves Leblanc essaie de réunir tous les secteurs qu'il a traversé au service d'un compte rendu visuel, temporel et spatial. La fabrication de sténopés, l'utilisation de  pellicules artisanales et le passage  d'émulsions photosensibles sont mises au service du dessin. Pour compléter la captation graphique et lumineuse, il utilise des lignes de code informatique qui lui permettent de mélanger images et sensations visuelles.

 

"Je voudrais prendre le temps de déplacer mon regard de gauche à droite ou de haut en bas. Transformer le dessin en une histoire longue dans laquelle se succèdent des points de vue.

Proposer une sensation perceptive.

Plonger dans de l'espace brut. Générer du temps.

Proposer des images à l'image de la réalité spatiale et temporelle dans laquelle nous sommes immergés."

Yves Leblanc